Forgotten Password

Actualités, Métiers

Qu’est-ce que le métier de poseur de faux plafond ?

Le poseur de faux plafonds, ou plaquiste, intervient sur des chantiers intérieurs d’un bâtiment afin d’en assurer l’aménagement, l’isolation, et même la décoration. Son rôle principal est de monter des plaques de préfabriqués directement sur des surfaces internes au bâtiment, de les enduire, les lisser et enfin d’y poser les joints. C’est également le poseur de faux-plafonds qui peut être en charge de l’isolation phonique et thermique d’un bâtiment.

Quelles sont les compétences demandées ?

Le quotidien d’un poseur de faux-plafonds n’est pas de tout repos. En effet, le professionnel travaille très régulièrement dans des positions très peu confortables, avoir une bonne condition physique est ainsi indispensable. Le poseur de faux plafond doit également être habile de ses mains et posséder de bonnes connaissances techniques propres au milieu du bâtiment. Il doit être organisé, consciencieux et à l’aise avec les chiffres.

Quelles formations et quelles évolutions possibles dans le métier ?

De nombreuses formations permettent d’accéder au métier de poseur de faux-plafonds. En effet, il est possible d’exercer ce métier en obtenant un CAP plâtrier plaquiste ou encore un BEP finition, plâtre et préfabriqués. L’obtention d’un Bac Pro Aménagement et finition est également recommandé pour ceux désirant obtenir un baccalauréat. Pour les intéressés qui souhaitent suivre des études post-bac, il est également possible de suivre un BTS Aménagement et finition.

Un poseur de faux-plafonds peut également se spécialiser dans les ornements ou encore dans les finitions de chantiers, afin d’ajouter une capacité supplémentaire à son CV.

Après plusieurs années d’expériences confirmées, un poseur de faux-plafond peut espérer accéder au poste de chef d’équipe, puis devenir chef de chantier. Il est également possible, pour les professionnels désirant être indépendants dans leur pratique, d’ouvrir leur propre entreprise.